Le Traité du Tathāgatagarbha de Bu ston Rin chen grub

From Buddha-Nature

Le Traité du Tathāgatagarbha de Bu ston Rin chen grub
Book
Book

M. Ruegg, qui nous a donné naguère un gros ouvrage sur la Théorie du tathāgatagarbha et du gotra qui fait autorité, y ajoute ici un complément précieux avec la traduction française, abondamment annotée, du traité consacré par le célèbre docteur tibétain du xive siècle, Bu-ston, à cette importante question du bouddhisme mahāyāniste. Dans une longue introduction, M. Ruegg situe le traité de Bu-ston dans l'histoire de la littérature bouddhique tibétaine, il en énumère les sources scripturaires reconnues ou anonymes, et il définit la doctrine qui y est exposée en la distinguant des autres thèses mahāyānistes, notamment de celles qui étaient soutenues par les écoles tibétaines médiévales et en premier lieu de celles des Jo naṅ-pa. Le traité de Bu-ston se compose d'un recueil de citations, parfois très longues, de sūtra du Mahāyāna se rapportant au tathāgatagarbha, essence de buddha présente au fond de tous les êtres, et de commentaires dans lesquels sont discutées les diverses interprétations proposées des textes canoniques cités. Bu-ston s'oppose à celles qui veulent faire du tathāgatagarbha une substance absolue et éternelle et, par là, il demeure fidèle aux idées fondamentales des Mādhyamika orthodoxes. Pour mieux saisir la doctrine de Bu-ston, M. Ruegg fait appel aux explications fournies par sGra-tshad-pa, qui fut le disciple et le biographe du premier et dont le Yaṅ-rgyan repose sur l'enseignement donné par celui-ci à ses élèves. Il en résulte que, selon Bu-ston, l'enseignement scripturaire de la présence du tathāgatagarbha chez tous les êtres animés est seulement intentionnel et de sens indirect, et que le grand maître tibétain souligne le caractère inexprimable du tathāgatagarbha pour faire ressortir l'aspect transcendant de l'Absolu. Plusieurs problèmes, souvent fort subtils, d'exégèse et de philosophie bouddhiques sont liés à cette position doctrinale et sont discutés par M. Ruegg avec beaucoup de finesse et d'érudition. La traduction française du traité est suivie d'un index multiple qui facilitera au lecteur la consultation de cet ouvrage d'un intérêt certain pour la connaissance d'une des doctrines les plus importantes du bouddhisme mahāyāniste. (Source: Review by André Bareau, Revue de l'histoire des religions)

Citation Ruegg, David Seyfort. Le traité du tathāgatagarbha de Bu ston Rin chen grub: Traduction du De bžin gšegs pa'i sñiṅ po gsal ẓiṅ mdzes par byed pa'i rgyan. Publications de l'École Française d'Extrême-Orient 88. Paris: École Française d'Extrême-Orient, 1973.